Alain Bashung


la disparition d'

Alain Bashung

... ça vous inspire quoi ?...

Sujet créé par

Ternoise



- commentaires :
-COM3 le 21 - 11 - 2017 à 18 : 55
par : Alain BASHUNG, la classe du dandy Rock. Personne n'a repris la place qu'il avait su se faire si difficilement au début de sa carrière. Sa poésie moderne nous manque, ainsi que son génie de la formule comme le titre de son 10ème album en forme d'oxymore inspiré "Faintaisie Militaire". Admirable, non?
-COM2 le 21 - 11 - 2014 à 15 : 18
par novembre : N'ayant pas eu la chance de le voir en concert, nous etions allés déposer une rose blanche au père Lachaise. Hommage posthume, hommage tout de même. Reste un interprete extraordinaire servi par des co-auteurs inspirés (Bergman, Fauque, Roussel).

"J'suis né tout seul près de la frontière. Celle qui vous faisait si peur hier. Dans mon coin, on faisait pas d'marmots, la cigogne faisait tout le boulot..."

-COM1 le 18 - 03 - 2009 à 19 : 01
par Eric GRUNENWALD : La tristesse la plus profonde : quand les personnes qui ont peuplé ta jeunesse et ton histoire finissent par quitter ce monde. Les proches et même les icônes. C'est une partie de moi qui est morte avec Bashung. En voici un qui n'écrivait pas ses textes mais il les portait magnifiquement et surtout il les inspirait car quand je lis... "Un jour je t'aimerai moins Jusqu'au jour où je ne t'aimerai plus Un jour je sourirai moins Jusqu'au jour où je ne sourirai plus Un jour je parlerai moins Jusqu'au jour où je ne parlerai plus" (Gaëtan Roussel - 2008) ... alors j'ai bien les boules ! Eric


Ajouter votre commentaire


http://www.textesdechansons.com/ - blog des auteurs