Youtube - Vidéos - Devenir parolier - Livres
VIEILLIR par Annick KIEFER
texte précédent du thème - texte chansons  suivant



C’était le lourd poids du temps
Que l’on ressentait chez elle,
Dans son minuscule appartement
Donnant sur une sombre venelle,
Sans que jamais une belle lumière
Parvienne à jouer sur les murs,
Sans que jamais, elle aère,
Elle respirait un air impur.

La patience, c’est la vie
Qui la lui a apprise
Le silence et l’absence….aussi

C’était la couleur du temps
Que l’on devinait sous sa peau,
En de fines veines sillonnant
Ses mains où vivait un tricot
Sans que jamais ses yeux s’en mêlent
Tant elle en avait l’habitude,
Sans que jamais la laine s’emmêle
Elle tricotait sa solitude.

REF

C’était la rengaine du temps
Que l’on entendait à l’horloge,
Et qui marquait si patiemment
Sa vie que chaque minute prolonge
En un ennui toujours plus lourd
En un avenir toujours plus court,
Sans que jamais quelqu’un vienne.
Le temps alourdissait sa peine

REF

Mais aujourd’hui, il est passé,
Ce temps hostile, ce temps pressé,
Laissant l’appartement rempli
D’objets communs meublant une vie.
Elle n’a pas eu à emporter,
Dans cette maison aseptisée
Autre chose qu’une chemise de nuit.
Sa vraie vie s’arrête…aujourd’hui.


La musique, composée par Jacques PETER, existe mais n’est pas imposée


Annick KIEFER

- commentaires :


Ajouter votre avis

vieillir annick kiefer parvienne à jouer sur les murs,

vieillir annick kiefer parvienne à jouer sur les murs,



Le site - CONTACT

Thème Solitude

Poésie 

Livres 

CDs 
.

Revision site juin 2009.

Commentaires ouverts :

Noter un avis musical


tdc  le livre  format numérique  2 2


toutes les photos du site.


ShowBiz français 
Edition : Révolution 
Etre auteur de chansons Parolier 
parolier aux 23 interpretes
Le livre

Un auteur chanté...
En vidéo le texte du jour :
Plus de VIDEOS
Et ABONNEMENT GRATUIT à la chaîne youtube chansons