PETER PAN par Elise Bouchard
texte précédent du thème - texte chansons  suivant



Peter avait l'odeur de mille hivers en fleurs,
On pouvait le voir s'envoler et se poser à ma fenêtre,
Pour me raconter des histoires d'enfants qui ont peur du soir,
Et qui, pour s'en échapper, avalent la fumée des fées.
Peter, au pays d'ailleurs, apprenait aux enfants égarés,
A ne pas devenir de vieux ratés, à ne pas mourir d'un cancer du cour.
Peter Pan disait souvent : « voilà, grandir est un attentat,
Dont il faut se protéger à grands coups de Wisky-Coca. »

Mais Peter a tort,
Moi je grandis pas, je m'améliore,
Les vêtements craquent, mais peu importe,
Je sais que vieillir c'est pas la mort.

Peter Pan prenait son temps pour ne pas compter les printemps,
Il cognait les pirates et s'amusait avec le vent,
Les indiens lui disaient : « Gamin, chez nous on vénère les anciens, »
Mais Peter avait au cour la peur des immondes lendemains.
Peter Pan, par instants, se sentait s'élever lentement,
Quelque chose semblait pousser dans son corps d'enfant,
Un beau matin, son jeune reflet avait flétri, c'était usé,
Evidement, on ne tue pas le temps comme on égorge ses parents.

Et Peter est mort,
Il ne faut pas s'étonner de son sort,
Rien n'est éternel, chez les humains,
Et même les belles histoires ont une fin.

Pas de musique existante.


Elise Bouchard

- commentaires :


Ajouter votre avis

peter pan elise bouchard a ne pas devenir de vieux ratés, à ne pas mourir d'un cancer du cour.

on pouvait le voir senvoler et se poser à ma fenêtre,

peter pan elise bouchard a ne pas devenir de vieux ratés, à ne pas mourir d'un cancer du cour.



Le site - CONTACT

Thème Vie (la)

Poésie 

Livres 

CDs 
.

Revision site juin 2009.

Commentaires ouverts :

Noter un avis musical


imagerss


toutes les photos du site.


Etre Auteur Parolier 
ShowBiz français 
Edition : Révolution 
Devenir écrivain 
parolier aux 23 interpretes
Le livre

Un auteur chanté...
En vidéo le texte du jour :
Plus de VIDEOS
Et ABONNEMENT GRATUIT à la chaîne youtube chansons