Youtube - Vidéos - Devenir parolier - Livres
Loire Tourmentée par Sylvie Bonnet


texte précédent du thème - texte chansons suivant


Loire Tourmentée


Ta longue course vers l'océan débute
Dans ce pré, au Mont Gerbier de Jonc.
Un simple filet d'eau exhibe ta chute
Dans l'abreuvoir d'une ferme en abandon.

Tu n'es qu'un ru de montagne haut-débit
Quand tu croises ton affluent l'Aigue Nègre.
Puis, tu te gorges de nombreux cours subits
Et pentus ; déjà tu cours très allègre.

Dans tes anciennes montagnes, tu serpentes
De gorges en défilés : les plaines du Puy,
Du Forez, du Roannais tu arpentes.
Les paysages et mes yeux tu réjouis.

Loire, grand fleuve de sable
Sauvage et indomptable
Tu me mets sous hypnose.

Tu pénètres dans la Gorge des Roches,
Etroite, profonde, aux parois escarpées,
Sombres et tourmentées ; ça donne la pétoche ;
De gros rochers menacent de s'ébouler.

Ici, tu gardes un flot tumultueux
Malgré le barrage de Villerest.
Mais tu ne tourbillonnes plus dans ton « pieu »
Comme avant ; tu as dû t'y adapter.

Après Roanne, ta pente diminue.
En allant vers le Nord, tu creuses ton lit.
Alluvions, éboulis sont ton Avenue.
Ton cours s'assagit et se ralentit.

Loire, grand fleuve de sable
Sauvage et indomptable
Tu me mets sous hypnose.

Echappée de tes montagnes anciennes,
Juste avant la région du Nivernais,
Tu démarres ton remblai, en draconienne,
De sables et d'argiles que tu as drainés.

Les sédiments te chassent de ta rue
Et tu infiltres les terrains poreux.
Etangs, roselières, marécages suent
De ton surplus écarté, capricieux.

.

Les bords de ton lit s'effondrent souvent,
Tes sables mouvants ont volé des vies.
A Cuffy, tu rencontres ton confluent,
L'Allier, et tu te trouves fort agrandie.

Loire, grand fleuve de sable
Sauvage et indomptable
Tu me mets sous hypnose.

Du Bec d'Allier, tu descends, inlassable
Et tu continues tes remaniements.
La Charité sur Loire, incomparable,
Cosne sur Loire en assouvissement.

A Orléans, tu as un lit mineur,
« Petite Loire », qui chemine gentiment
Dans ta faste « Grande Loire », ton lit majeur.
Des duits vous séparent passagèrement.

Ton incursion parvient au Val de Loire.
Cher, Indre et Vienne te grandissent à Tours.
Corniches, à-pics, aux rives de ton couloir,
Îlots, bancs de sable, tu vaux mon détour.

Loire, grand fleuve de sable
Sauvage et indomptable
Tu me mets sous hypnose.

En Basse-Loire, des abrupts imposants
Taillés dans le Massif Armoricain
Alternent avec des bras « colonisants »
Parsemés d'îles et d'îlots souverains.

Tu parviens à l'estuaire de Saint Nazaire
Pour enfin te jeter dans l'Atlantique.
Un pont à haubans t'enjambe, gai et fier
De te dominer, reine chaotique.

Ton cheminement est semblable au mien.
Une vie agitée et désordonnée,
Episodes calmes ou galériens.
Tu finis par perdre ton identité.

Loire, grand fleuve de sable
Sauvage et indomptable
Tu me mets sous hypnose.




Sylvie Bonnet

- commentaires :


Ajouter votre avis

Le site : Accueil - CONTACT

Poésie 

Livres 

CDs 
.

deb


toutes les photos du site.


Etre Auteur Parolier 
ShowBiz français 
Edition : Révolution 
Devenir écrivain 

Loire Tourmentée Sylvie Bonnet

parolier aux 23 interpretes
Le livre

Un auteur chanté...
En vidéo le texte du jour :
Plus de VIDEOS
Et ABONNEMENT GRATUIT à la chaîne youtube chansons