Youtube - Vidéos - Devenir parolier - Livres
Junkie par Sylvie Bonnet


texte précédent du thème - texte chansons suivant


JUNKIE


C'est splendide un champ de pavot !
Les capsules avec soin incisées,
D'où s'écoule le latex des canaux,
C'est déjà beaucoup moins princier !
Les gouttelettes blanches virent au brun.
Opium brut devient alors morphine.
Les chimistes vendeurs et opportuns
Dénaturent morphine en héroïne.

Ce jour, tu t'es fait ton premier shoot.
Plaisir « orgasmique » immédiat.
C 'est le « Flash », l'euphorie, le « root ».
C'est l'extase en habit d'apparat.
Toutes tes souffrances sont oubliées.
Cette amie t'a conduit au Nirvana.
Elle a le pouvoir d'une bonne Fée,
Poudre « brown », elle est ton Karma.

Junkie, tu cherches l’euphorie,
La réalité t’horrifie.
Ton « amie » est sorcellerie.
Elle te mènera à l’asystolie.

Cette temporaire béatitude
T'achemine vers la somnolence
Assortie de vertiges d'hébétude,
Et de nausées dans ton indolence.
C'est ton cœur qui se ralentit.
C'est ta première descente d'héro.
Des nuages noirs dans ton esprit
A ton réveil attristent ton cerveau.

Tes douleurs et ton mal-être reviennent.
Vite te procurer ton opioïde
Afin de t'injecter une dose Reine
Et partir de ce monde morbide.
Tu dilues ta poudre à de l'Evian,
Ajoutes une petite goutte de citron
Pour dissoudre ton produit délirant.
Dans ta seringue, fais l'aspiration.


Junkie, tu cherches l’euphorie,
La réalité t’horrifie.
Ton « amie » est sorcellerie.
Elle te mènera à l’asystolie.



Calmement tu apposes ton garrot,
Pars en quête de ta plus belle veine.
Avec l'aiguille, tu traverses la peau
Dans quelques minutes tout sera Zen.
Regain de griserie, félicité
Parmi les élus du Paradis.
La Paix est de courte durée
La descente est acrimonie


Vite, tu deviens esclave de ta « daube »
Les shoot et les grammes tu accrois.
Les effets ne t'entraînent plus à l'aube,
Les « bad trips » t'emmènent aux abois.
En toi, tu ressens un froid intense
Tu transpires, tes yeux pleurent, ton nez coule,
Ton intestin tortille ses anses
Tes muscles se crispent et les crampes déboulent.

Junkie, tu cherches l’euphorie,
La réalité t’horrifie.
Ton « amie » est sorcellerie.
Elle te mènera à l’asystolie.

Tu ne dors plus, tu ne manges plus.
Une pieuvre enserre fort ta poitrine
Tu exprimes des colères tordues,
Ta chair est assaillie d'épines.
Tes bras sont blessures et abcès,
Tes veines sont dures et nécrosées.
Visage amaigri et émacié,
Je ne peux plus t'identifier.

Tu resserres encore les injections,
Tu concentres plus ta posologie
Et tu te mets donc en ablation
De ce monde de disgrâce et d'algies.
Puis, tu t'es piqué une dernière fois.
Ton cœur fragilisé a flanché.
Je t'ai découvert avec effroi.
L'héro est venue te faucher.


Junkie, tu cherches l’euphorie,
La réalité t’horrifie.
Ton « amie » est sorcellerie.
Elle te mènera à l’asystolie







Sylvie Bonnet

- commentaires :


Ajouter votre avis

Le site : Accueil - CONTACT

Thème Social

Poésie 

Livres 

CDs 
.

  le livre  format numérique 85


toutes les photos du site.


Etre Auteur Parolier 
ShowBiz français 
Edition : Révolution 
Devenir écrivain 

Junkie Sylvie Bonnet

parolier aux 23 interpretes
Le livre

Un auteur chanté...