Youtube - Vidéos - Devenir parolier - Livres
Le Prédateur par Sylvie Bonnet


texte précédent du thème - texte chansons suivant


LE PREDATEUR

Je devrais être le néant.
Epoque sans contraception,
Sans agrément d'avortement,
Je suis née en trublion.
Ma venue est un accident.
Difficile de faire mon nid
Dans ma famille en tourment.
Jamais je ne suis épanouie.

Au bercail, c'est austérité,
Réserve, autoritarisme.
Nul lien d'affectivité.
Face à ce puissant despotisme,
Je souhaiterais disparaître
De cette vie sans chaleur.
Est-il possible de renaître
Dans l'un de ces clans racoleurs ?

J'ai finalement choisi de vivre,
Je laisse la mort pour plus tard.
Du diable, je me délivre
Et ceins mes chagrins de remparts.
Avec du courage j'avance
Et dois abattre ce haut-mur
qui me mets en allégeance.
Je ne serai plus « censure ».

J'attaque mon introversion.
La bataille est difficile.
Je désire mon insertion.
Dans un « essaim », je me faufile.
Je recèle crainte et malaise,
Les enfouis derrière mon sourire.
Je ne suis pas encore à l'aise.
Être entre potes, je désire.

Dans la Maison de Quartier
Je rencontre d'autres ados.
Je reste alors anesthésiée
Face au garçon à bandeau
Qui gratte finement sa Fender.
Jamais il ne me reluque.
C'est cette blonde qui est dans son cœur.
Mes espoirs ne sont que caducs.

Je me lie à quelques nénettes,
M'inscris en atelier photo.
Dany, le mentor à lunettes
M'accueille illico presto.
Il est laid, a l'âge de mon père.
Il est gentillesse et sourire,
Son attention m'est salutaire.
Tout désintérêt il retire.

Dans son labo, il nous apprend
Les secrets des tirages photos.
A chacun de ses déplacements,
Il se meut derrière mon dos,
Me frôle jusqu'à se frotter
Contre mon corps qui se fige.
Il continue de siffloter,
Pour lui il n'y a pas litige.

Hors du labo, il est aimable,
Sympathique, attentionné,
Sans aucun geste désagréable,
Sauf ce regard irraisonné
Qu'il dirige toujours vers moi.
Je ne ressens pas d'inquiétude.
Cet homme semble de bon aloi,
J'en ai acquis la certitude.

Vient un jour où il nous convie
A découvrir la musique
Qui le transporte et l'attendrit.
Toutes ses muses, chez lui, « rappliquent ».
Les « Beatles », les « Rolling Stones »
« Pink Floyd » tournent sur la platine.
Toutes les filles se contorsionnent,
Cette soirée nous illumine.

Vient le moment où il m'invite
Pour un shoot photo dans les bois.
Je suis surprise et j'hésite.
Où sont mes copines ? Pourquoi moi ?
« Elles nous rejoignent toutes », dit-il.
Je lui donne alors ma confiance
Et bondit dans sa caisse, docile.
Vite, je perds toute assurance.

Son silence me désoriente.
Son faciès s'est remanié.
Je crois que son esprit fermente,
L'ambiance s'est acidifiée.
Il emprunte un chemin hostile,
Aucune copine alentour.
Il me semble qu'il jubile,
Il s'est mué en vautour.

Il me tire de l'Autobianchi
Me baillonne de sa paluche.
Je suis en totale asphyxie.
Je résiste mais je trébuche.
Je me retrouve sur le sol,
Il m'enlève d'une main mes fringues
Et me tripotte comme une babiole.
Ce zèbre vil et odieux est dingue.

Je ferme les yeux , glacée,
Engourdie jusqu'à mon âme.
Il s'éternise à jouer
Avec mon corps ! C'est infâme !
Je le sens dans mes entrailles,
Il a profané mon sanctuaire.
Il promet des représailles,
Si j'ose dégoiser l'affaire.

Il me raccompagne à ma geôle
Dont je ne sortirai plus
Que pour rejoindre l'école.
Je n'ai plus jamais revu
Ce prédateur qui a volé
Mon esprit candide et crédule.
Impossible de batifoler,
Mon adolescence, j'annule.











Sylvie Bonnet

- commentaires :


Ajouter votre avis

Le site : Accueil - CONTACT



Le site - CONTACT

Thème Moralité

Poésie 

Livres 

CDs 
.

7


toutes les photos du site.


Etre Auteur Parolier 
ShowBiz français 
Edition : Révolution 
Devenir écrivain 

Le Prédateur Sylvie Bonnet

parolier aux 23 interpretes
Le livre

Un auteur chanté...
En vidéo le texte du jour :
Plus de VIDEOS
Et ABONNEMENT GRATUIT à la chaîne youtube chansons