Youtube - Vidéos - Devenir parolier - Livres
Mauvaise Descente par Sylvie Bonnet


texte précédent du thème - texte chansons suivant






MAUVAISE DESCENTE







Quel est ce bruit dans ma boîte crânienne ?

Ca me remémore un mateau-piqueur.

Je sombre dans une grande fosse abyssienne

Où j'entends ce boucan destructeur.

J'entrouvre les yeux et tout est blanc.

Suis-je mort ? Suis-je déjà au Paradis ?

Je ne suis pas ranimé en Pur Sang !

Je relève mes paupières alourdies.



Ce qui est si blanc c'est le plafond.

Je ne suis pas mort, je vis encore.

Mon corps s'est-il mis en abstraction ?

De ma tête il se désincorpore.

Je pars rejoindre mon gouffre abyssien

Où tout est sombre et tourmenté,

Mais là-bas je me sens Dyonisien.

Seulement j'en suis durement chassé.





J'aime l'alcool et l'ivresse.

Quand je monte c'est la liesse,

Les descentes sont démoniaques

Pires qu'un snif d'amoniaque





Mes jambes m'envoient des signes de vie.

Je les sens si lourdes et si pesantes.

Je fais l'effort mais c'est l'anesthésie

Qui les a chamboulées croupissantes.

Mes bras sont autant appesantis.

Je dois renaître à la vie et me battre.

Mes bras, doucement, se sont dégourdis.

C'est une victoire, je les idolâtre.



Je file à la fouille de mes guiboles.

Elles sont là qui s'éveillent mollement.

Je me sens dans la peau d'un guignol.

Mes paupières s'ouvrent d'un battement.

Ma conscience est en résurrection,

Je perçois les objets qui m'entourent.

Je suis, sans énergie, dans mon pieu

Et le marteau-piqueur heurte toujours.



J'aime l'alcool et l'ivresse.

Quand je monte c'est la liesse.

Les descentes sont démoniaques,

Pires qu'un snif d'amoniaque







Je parviens difficilement à m'assoir.

Je me sens tel un marin en haute mer,

Qui, au rythme des vagues, incantatoire,

Implore la tempête de n'être qu'éphémère.

Je me dresse sur mes jambes flageolantes ;

Vont-elles me permettre de descendre à quai ?

Les oscillations s'affirment, vomissantes.

Mon estomac est en vrille et lesté.



Avec les nausées de mes alluvions,

Le plongeon dans l'escalier est risqué ;

Il s'est façonné en colimaçon !!

Je m'agrippe à la rampe bien ancrée.

Le raz de marée n'est pas révolu.

Je chavire au milieu de la descente.

De mon naufrage, par le sol secouru

Je redresse ma position décadente.



J'aime l'alcool et l'ivresse

Quand je monte c'est la liesse,

Les descentes sont démoniaques

Pires qu'un snif d'amoniaque.





Le marteau fait place à un pic-vert

Qui me frappe l'écorce du crâne en compote.

Je ne suis plus qu'un humble et pauvre hère

Qui, de ses membres déréglés, gigotte

Sans réussir à se camper vertical.

C'est donc à quatre pattes que je rejoins

Ma méridienne qui m'accueille, cordiale.

C'est en elle que je reprends le lointain.



Les bas-fonds ne veulent plus voir ma bobine.

Joindre ma conscience à la réalité,

Puis combattre ce pic-vert qui me calcine :

Un gramme d'aspirine sera mon armée.

Dégoter cette poudre blanche prodigieuse

Pour dégommer ce picidé au long pic,

Redonner à ma carcasse douloureuse

Son tonus et oublier l'alambic.



J'aime l'alcool et l'ivresse

Quand je monte c'est la liesse,

Les descentes sont démoniaques

Pires qu'un snif d'amoniaque.






Sylvie Bonnet

- commentaires :


Ajouter votre avis

Le site : Accueil - CONTACT

Thème Humour

Poésie 

Livres 

CDs 
.

11


toutes les photos du site.


Etre Auteur Parolier 
ShowBiz français 
Edition : Révolution 
Devenir écrivain 

Mauvaise Descente Sylvie Bonnet

parolier aux 23 interpretes
Le livre

Un auteur chanté...