Youtube - Vidéos - Devenir parolier - Livres
Les violences conjugales par Nadine DALUZEAU


texte précédent du thème - texte chansons suivant

Vivre sur un volcan qui dort,
C'est côtoyer la mort.
Vivre sur un terrain miné,
C'est une vie ruinée, des rêves piétinés

Vivre avec un persécuteur
C'est une vie de malheurs
dans la terreur et la peur
comme à la guerre, la croix et la bannière
une vie de galère.

Quand ça balance, ça commence par des remontrances
du mépris à outrance
on sait que c'est perdu d'avance.

des mots blessants, des regards menaçants, des reproches incessants.

Au moindre clash,
il se fâche et se lâche.

Il devient incontrôlable
et commet l'irréparable
un fou , un jaloux, qui assène des coups.
et s'en fout.
Et le reste on ne peut le dire
même les mots ne sauraient le décrire.

À ce moment précis,
si l'on veut sauver sa vie
il faut taire ses mots,
refouler ses sanglots
prier pour que ça passe,
ne pas se voiler la face.

S'effacer en catimini
en espérant que c'est fini
Quand on échappe au pire
on continue à souffrir
et à vouloir en finir.

Partager son lit avec son pire ennemi
C'est une ignominie, une lente agonie,
des heures d'insomnie, un cauchemar infini.

On se résigne à cet état douloureux,
C'est pour eux, on croit les rendre heureux

En leur offrant un foyer chaleureux, en apparence
pour ne pas perturber leur existence.
On prend sur soi, on évite les lois
Mais en vivant près d'eux
dans un climat odieux
on les rend malheureux,
Nous , on voudrait paraître, mais eux sentent le mal être.

De nos misères et nos galères,
ils n'auront que des chimères
de nos déchirures,ils porteront des fêlures, des blessures
autour d'eux, ils érigeront des murs
aux couleurs sombres et obscures.
Dans leurs sourires, ils simuleront une tristesse qui perdure
ils se projettent dans un futur pas sûr

À leur âge, ils ont la violence en héritage
ils ne sortiront pas indemnes
de ces horribles scènes

Derrière les portes closes
il se passe bien des choses
Ce n'est pas des histoires de romans à l'eau de rose
se terminant en apothéose avec des bouquets de roses rose
Mais des drames, des psychose et des névrose
où la rage explose,
mais souvent la loi du silence s'impose.

Quand les violences s'installent, c'est toujours fatal
et ça finit souvent très mal.
C'est le lot commun
de nombreux humains.


Nadine DALUZEAU

- commentaires :


Ajouter votre avis

Le site : Accueil - CONTACT

Thème Engagé

Poésie 

Livres 

CDs 
.

imagerss


toutes les photos du site.


Etre Auteur Parolier 
ShowBiz français 
Edition : Révolution 
Devenir écrivain 

Les violences conjugales Nadine DALUZEAU

parolier aux 23 interpretes
Le livre

Un auteur chanté...
En vidéo le texte du jour :
Plus de VIDEOS
Et ABONNEMENT GRATUIT à la chaîne youtube chansons