Youtube - Vidéos - Devenir parolier - Livres
LA COMPLAINTE DU PHARMACIEN par S.Galland
texte précédent du thème - texte chansons  suivant


Depuis que derrière mon comptoir
Ou du fond de mon officine
Je soigne les boires et les déboires
Les engelures et les angines
Je suis tellement déprimé
Par tant de souffrance et de peine
Que je me gave de comprimés
De lexomil et de tranxène

Tout le monde m'envie pour rien
Je n'suis qu'un pauvre pharmacien.


Tous ces comptes d'apothicaire
Et ces ordonnances illisibles
Me provoquent de l'urticaire
De l'eczéma du psoriasis
Et alors moi je me tartine
De crèmes de pommades et d'onguents
Je ressemble à une sardine
A l'huile avec ses condiments.

Tout le monde m'envie pour rien
Je n'suis qu'un pauvre pharmacien.


Bien sûr mes amis les notables
S'amusent à dire en riant
Quand ils m'invitent à leur table
Que je suis mon meilleur client
Toutes ces moqueries m'ulcèrent
Et pour faire passer la pilule
J'ingurgite en guise de dessert
Un assortiment de gélules

Tout le monde m'envie pour rien
Je n'suis qu'un pauvre pharmacien.


Au lieu du bridge au lieu du golf
Je rêve pétanque et belote
Au lieu du brunch avec Rodolphe
J'veux l'apéro avec les potes
J'aimerais être pâtissier
Pour voir briller des yeux sans fièvre
Entendre les gens s'extasier
Devant mes galettes et mes fèves.

Tout le monde m'envie pour rien
Je n'suis qu'un pauvre pharmacien.


Depuis qu'en plus ma femme égrène
Et à tout va et à tout vent
Les aspirines pour ses migraines
Et le viagra pour ses amants
Je frise le dépôt de bilan
Je cours tout droit à la faillite
Et me console en effeuillant
L'absinthe au lieu d'la marguerite

Tout le monde m'envie pour rien
Je n'suis qu'un pauvre pharmacien.


C'est moi le roi incontesté
De cette cour des miracles
Savant mélange d'éclopés
Malades et hypocondriaques
Et du lever jusqu'au couchant
Je me dis: "N'ai-je tant vécu
Que pour creuser avec mes dents
Le déficit de la sécu?"

Tout le monde m'envie pour rien
Je n'suis qu'un pauvre pharmacien.


Je suis bien conscient du danger
Que représente un tel régime
Je n'aurai bientôt qu'à manger
Les pissenlits par la racine
Peu importe: je suis gavé
De cette vie j'ai eu mon taf
Sur ma tombe seront gravés
Ces quelques mots en épitaphe:

Tout le monde l'enviait pour rien
Ci-git un pauvre pharmacien






















































































































































































































Depuis qu'en plus ma femme égrène
Et à tout va et à tout vent
Les aspirines pour ses migraines
Et le viagra pour ses amants
Je frise le dépôt de bilan
Je cours tout droit à la faillite
Et me console en effeuillant
L'absinthe au lieu d'la marguerite

refrain
C'est moi le roi incontesté
De cette cour des miracles
Savant mélange d'éclopés
Malades et hypocondriaques
Et du lever jusqu'au couchant
Je me dis: "N'ai-je tant vécu
Que pour creuser avec mes dents
Le déficit de la sécu?"

refrain

Je suis bien conscient du danger
Que représente un tel régime
Je n'aurai bientôt qu'à manger
Les pissenlits par la racine
Peu importe: je suis gavé
De cette vie j'ai eu mon taf
Sur ma tombe seront gravés
Ces quelques mots en épitaphe:

Tout le monde l'enviait pour rien
Ci-git un pauvre pharmacien
S.Galland

- commentaires :


Ajouter votre avis

la complainte du pharmacien s.galland

a href=commentaire.php3?c=a39c9.txt ajouter votre avis

la complainte du pharmacien s.galland

la complainte du pharmacien s.galland



Le site - CONTACT

Thème Moralité

Poésie 

Livres 

CDs 
.

Revision site juin 2009.

Commentaires ouverts :

Noter un avis musical


deb


toutes les photos du site.


Etre Auteur Parolier 
ShowBiz français 
Edition : Révolution 
Devenir écrivain 
parolier aux 23 interpretes
Le livre

Un auteur chanté...
En vidéo le texte du jour :
Plus de VIDEOS
Et ABONNEMENT GRATUIT à la chaîne youtube chansons