Youtube - Vidéos - Devenir parolier - Livres
L'air de décembre par Claire Lebert
texte précédent du thème - texte chansons  suivant



La solitude est inhabituelle
Lorsqu’elle me suit dans les ruelles
Des villes où les ombres de décembre
S’étirent
Ces couleurs vives dans les vitrines
Ces devantures qui s’illuminent
Me donnent toujours le sentiment
D’une joie très proche à venir
Plus le vent est froid et plus les jours sont courts
Plus grande est ma joie qui attend ton retour
J’en oublie parfois que je sais que tu ne viendras plus

Et l’air de décembre a un peu l’odeur de ton corps
Comme si tu étais caché dans son décor
L’odeur des soirées
Où je t’attendais
Et inconsciemment
Je t’attends souvent
L’air de décembre a le parfum de ta présence
Comme si tu marchais près de moi en silence
Mais si je m’arrête
Ou tourne la tête
Il n’y a que du vent

C’est merveilleux de t’imaginer
Présent dans ces rues illuminées
Tout cet espoir qui m’est interdit
M’enchante
Le bruit de ton pas sur le trottoir
L’éclat de ton rire dans le noir
Jouent sur le violon de ma mémoire
Pour le court instant où j’y crois
Et j’aime soudain cet inconnu qui passe
Il ressemble au tien son reflet dans la glace
Mais il n’est plus rien aussitôt que je vois son visage

Et l’air de décembre siffle un refrain mélancolique
Un air que tu chantais, un peu nostalgique
Qui vient de partout
Dans le vent du nord
Je donnerais tout
Pour t’entendre encore
L’air de décembre me joue sur ta clé de fa
Les sons modulés qui ressemblent à ta voix
Mais le froid et l’eau
Les changent en l’écho
D’un éternel adieu

Dans l’air de décembre
On croirait entendre
Des mots et des voix
Des paroles d’autrefois

T’attendre ici au coin d’une rue
T’attendre encore une année de plus
T’attendre jusqu’à la fin des temps
Qu’importe
Tant pis si bientôt le rideau tombe
Tant pis si janvier plonge dans l’ombre
Tous les fantômes et tous les mirages
Que décembre avait ressuscités
J’aime ces lumières qui brillent comme un regard
C’est la terre entière qui sourit pour un soir
Si j’aime décembre c’est parce qu’au fond je n’aime que toi

Car l’air de décembre a un peu l’odeur de ton corps
Comme si tu étais caché dans son décor
L’odeur des soirées
Où je t’attendais
Et inconsciemment
Je t’attends souvent
L’air de décembre a le parfum de ta présence
Comme si tu marchais près de moi en silence
Mais si je m’arrête
Ou tourne la tête
Il n’y a que du vent

Et l’air de décembre siffle un refrain mélancolique
Un air que tu chantais, un peu nostalgique
Qui vient de partout
Dans le vent du nord
Je donnerais tout
Pour t’entendre encore
L’air de décembre me joue sur ta clé de fa
Les sons modulés qui ressemblent à ta voix
Mais le froid et l’eau
Les changent en l’écho
D’un éternel adieu

Claire Lebert

- commentaires :


Ajouter votre avis

l'air de décembre claire lebert ces devantures qui s’illuminent

l'air de décembre claire lebert ces devantures qui s’illuminent



Le site - CONTACT

Thème Solitude

Poésie 

Livres 

CDs 
.

Revision site juin 2009.

Commentaires ouverts :

Noter un avis musical


savoir


toutes les photos du site.


ShowBiz français 
Edition : Révolution 
Etre auteur de chansons Parolier 
parolier aux 23 interpretes
Le livre

Un auteur chanté...
En vidéo le texte du jour :
Plus de VIDEOS
Et ABONNEMENT GRATUIT à la chaîne youtube chansons